Maison Passive

Dans un hameau, en pleine campagne de Chantepie, cette ancienne remise des années 70 présentait une charpente en bois déjà vêtue d'un bardage métallique. Des murs porteurs en parpaings sont présents sur les trois façades du rez-de-chaussée.

La difficulté du projet tient dans l'interprétation des règles d'urbanisme, dont la constructibilité est toujours limitée en zone naturelle. Le gabarit de la remise doit être respecté mais une surélévation de la toiture a été admise pour générer un véritable étage d'habitation.

Une peau toute neuve avec isolation par l'extérieur habille le volume conservé. Une VMC double flux et un chauffage-eau thermodynamique permettront une certification « passive ».