vue de la rue sur projetVue depuis le jardinVue depuis le jardinVue depuis le jardinVue depuis le jardinvue-baie-interieur

Interstice

Maison de ville remaniée de nombreuses fois dans le quartier Francisco Ferrer, le bâti existant se compose aujourd'hui de 6 ou 7 niveaux différents reliés par des emmarchements dépareillés. Contrainte par les ouvertures, gouttières et toitures existantes, l'extension à créer vient se glisser dans l'interstice contre la maison mitoyenne et s'imbrique en dégageant un maximum d'espace sur les façades actuelles sans avoir à les modifier.

Au RDC, le volume ainsi obtenu crée une nouvelle pièce de vie prolongeant le niveau le plus bas de la construction en décaissant la terrasse existante. Une nouvelle entrée accueille les visiteurs à l'abri sous le niveau supérieur suspendu dans le vide.

A l'étage, une passerelle légère lévite au-dessus de la pièce de vie et conduit à une mezzanine en bois et métal ainsi qu'à une nouvelle salle de bain s'insérant en porte-à-faux entre la rue et le jardin. La pièce de vie profite ainsi d'une généreuse hauteur sous plafond et d'un mur verrière ouvrant sur le jardin et la terrasse directement accessible.

Réalisée en ossature bois habillée d'un bardage minéral en fibre ciment, l'extension est surmontée d'un toit plat non accessible, donnant un aspect cubique sobre au volume neuf, en opposition aux différentes pentes de toiture composant la maison existante.